Présidentielle 2022 : Les Politiques et le Ferroviaire – 1er Tour

Tout comme il y a 5 ans désormais, je vous propose après publication définitive de la liste des candidats par le conseil constitutionnel de comparer les différentes propositions de chaque candidats sur le thème du transport et plus particulièrement du ferroviaire.

Cet article est par conséquent neutre et sans commentaire ou analyse.

à ce jour seulement 3 candidat n’ont pas fait de propositions ou fait d’annonce(s) concernant de près de ou de loin le ferroviaire.

 

Emmanuel Macron

Le président et candidat sortant n’a à ce jour pas dévoilé son programme et donc par conséquent la partie transport / ferroviaire.

Voici cependant ce qu’il proposait en 2017 :

Emmanuel Macron, candidat à l’élection présidentielle, a indiqué vendredi qu’il confirmerait s’il était élu “trois grands projets” d’infrastructures “en cours”, dont la nouvelle ligne ferroviaire Lyon-Turin

Je confirme les trois grands projets en cours dont les déclarations d’intérêt public sont en train d’être obtenues, c’est à dire le Bordeaux-Toulouse (…), le Lyon-Turin et le canal Seine-Nord

Source

Dès 2014, selon L’Express, des centrales syndicales ont sollicité Emmanuel Macron“pour lui faire part de la situation de la filière ferroviaire”. Une importante fédération, poursuit l’hebdomadaire, écrivait au ministre : “A l’horizon 2017, la charge de la filière française sera de 0 caisse/wagons, avec seulement 300 en optionnel et 200 en prévisionnel. Les principales causes de ce déclin sont essentiellement liées à une mauvaise politique sur le volume TGV, une absence flagrante de schéma gouvernemental et l’abandon du fret ferroviaire.”

Source

Le délégué syndical FO d’Alstom est déçu qu’Emmanuel Macron, en déplacement mardi, dans le Valenciennois, ne s’arrête pas dans une entreprise ferroviaire, «s’il ne voulait pas venir chez Alstom ou Bombardier. Il pouvait aller chez un sous-traitant comme chez MTM à Saint-Amand (ex-Deprecq). J’ai l’impression que l’État n’a pas pris la mesure de l’urgence de la situation.

Source

Note :

Ces déclarations sont pourtant à prendre au pincette vu que les “Bus Macron” qui ont lourdement impacté le ferroviaire sont en faillite : Source

Résumé sur ces positions ferroviaire :

-Pour la LGV Bordeaux-Toulouse

-Pour le projet Lyon-Turin

-à visiblement ignorer l’alerte concernant Alstom

Source : https://supertrain.fr/presidentielle-2017-les-politiques-et-le-ferroviaire/

Afin de préserver la neutralité de cet article, je ne ferait pas le bilan de ce quinquennat chacun ayant son propre opinion sur le sujet.

à titre personnel, mon avis est négatif.

 

Marine Le Pen

Extrait :

Rendre gratuits les trains aux heures creuses pour les 18-25 ans

Dans le but de permettre « aux étudiants de visiter leur famille plus fréquemment », Marine Le Pen propose la gratuité des transports férroviaires aux heures creuses pour les jeunes de 18 à 25 ans.
Source : https://www.lemonde.fr/politique/article/2022/02/14/le-programme-de-marine-le-pen-a-la-presidentielle-2022_6113605_823448.html

Valérie Pécresse

Extrait :

Simplifier les lois pour éviter l’annulation de projets ferroviaires

Elle compte « simplifier » les lois pour éviter que la justice annule des grands projets de transport ferroviaire.
Source : https://www.lemonde.fr/politique/article/2022/02/14/le-programme-de-valerie-pecresse-a-la-presidentielle-2022_6113620_823448.html

Éric Zemmour

Extrait :

Prioriser les lignes de train « de proximité »

Eric Zemmour veut faire des lignes de trains « de proximité » « la priorité budgétaire de la SNCF en identifiant les lignes à moderniser et en soutenant les politiques de désenclavement par le train ».
Source : https://www.lemonde.fr/politique/article/2022/02/14/le-programme-d-eric-zemmour-a-la-presidentielle-2022_6113625_823448.html

Jean-Luc Mélenchon

Extrait :

Le transport ferroviaire a été abandonné au profit des camions et des bus Macron. La libéralisation empêche toute politique de bifurcation écologique. Il est urgent de relocaliser les productions et de réduire les distances entre bassins de vie et bassins d’emploi.

 

Source : https://laec.fr/section/18/developper-les-transports-publics-ecologiques-repenser-la-mobilite-individuelle

 

Yannick Jadot

Extrait :

Nous avons abandonné le train dans notre pays. Je veux mettre 4 milliards par an sur le train.

Yannick Jadot, le 25 janvier 2022 sur France Inter.

Nous mettrons sur les rails plus de trains du quotidien et de transports de marchandises

Nous investirons plus de 4 milliards d’euros supplémentaires par an pour moderniser le réseau ferroviaire, la rénovation des lignes, moderniser le matériel roulant.

Nous arrêterons les grands projets inutiles (Lyon-Turin, LGV Rhin-Rhône, LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax-frontière espagnole) pour redéployer les crédits vers les trains du quotidien.

Nous ouvrirons de nouvelles lignes de trains d’équilibres du territoire (TET) et investirons sur la régularité et le cadencement de tous les réseaux de proximité. Nous soutiendrons l’émergence d’acteurs coopératifs qui se développent sur des lignes trop longtemps abandonnées par les pouvoirs publics afin de renforcer le maillage de lignes ferroviaires sur tout le territoire.

Cette modernisation du réseau, couplée avec un effort porté sur les plateformes logistiques, permettra la relance du fret ferroviaire dont la part modale (9 % du transport intérieur de marchandises) doit doubler sur le quinquennat, et non d’ici 2030 comme le prévoit le gouvernement.

Nous lancerons 15 nouvelles lignes de trains de nuit en France, dont 8 en connexion avec d’autres pays européens.

Nous interdirons les lignes aériennes lorsque le trajet en train dure moins de 4 heures, le climat l’exige !

Un voyage en train émet 80 fois moins de CO2 que l’avion. Les vols de moins de 1500 km représentent un quart des émissions du secteur aérien européen et doivent être remplacés par des trains lorsque cela est possible. Nous supprimerons les vols intérieurs quand il existe une alternative en train de moins de 4h, et de moins de 6h pour les lignes européennes.

 

Source : https://www.jadot2022.fr/des_modes_de_deplacement_qui_respectent_le_climat

Anne Hidalgo

Extrait :

Nous investirons massivement dans le ferroviaire en lien avec les Régions pour financer le retour des petites lignes, des trains de nuit et du fret ferroviaire.

Les déplacements en train bénéficieront d’un taux de TVA réduit, tandis qu’une taxe empreinte carbone sur le billet d’avion sera créée lorsqu’une alternative ferroviaire comparable existe.

Le doublement du fret ferroviaire d’ici à 2030 et la revitalisation des voies régulières de fret maritime et fluvial, dans le respect de la biodiversité, permettront aux entreprises de recourir à des modes de livraison soutenables.

Source : https://www.2022avechidalgo.fr/vers_des_mobilites_durables_pour_tous

 

Fabien Roussel

Extrait :

25 – Il sera engagé une réappropriation publique et sociale de la SNCF, d’EDF, d’Engie, de La Poste et de France Telecom

Source  : https://www.fabienroussel2022.fr/25_il_sera_engag_une_r_appropriation_publique_et_sociale_de_la_sncf_d_edf_d_engie_de_la_poste_et_de_france_telecom

 Instauration des “trains Roussel”, par le remboursement des abonnements de TER pour les salariés (50% par l’employeur, 50% par l’Etat).

Gratuité des transports en commun urbains et investissement de 50 milliards sur 15 ans.

Augmentation de la part modale du fret ferroviaire à 30% du transport de marchandise (4 milliards d’euros d’investissements).

Source : https://www.fabienroussel2022.fr/relever_l_enjeu_climatique

52 – Les transports collectifs deviendront des biens communs

La SNCF sera renationalisée, la mise en concurrence mortifère des transports publics en Île-de-France sera abandonnée, le développement de la gestion en régie publique des transports urbains sera encouragé.

51 – Le développement du fret ferroviaire et fluvial constituera un axe stratégique majeur

Un plan de reconquête industrielle du secteur ferroviaire sera engagé, adossé à un schéma national de desserte de marchandises par le rail garantissant une présence sur l’ensemble du territoire.

Parce qu’il constitue un moyen important de diminuer les émissions de CO2, le fret fluvial sera développé.

49 – Les trains du quotidien seront favorisés

La puissance publique agira notamment pour la réouverture de petites lignes SNCF, abandonnées au fil des années par les gouvernements successifs, afin de désenclaver les territoires ruraux.

Une refonte de la tarification sociale des transports sur les lignes nationales et régionales sera mise en œuvre pour en élargir le public et garantir l’égalité territoriale.

Source : https://www.fabienroussel2022.fr/objectif_4

Philippe Poutou

Extrait :

Développer massivement les
transports en commun publics (trams,
bus), réouvrir des lignes de trains et embaucher
dans le service public ferroviaire, rendre
gratuits les déplacements du quotidien.


Réduire le transport de marchandises
en réorganisant et localisant les productions,
donner la priorité au fret fluvial et ferroviaire.

Source : https://poutou2022.org/node/340

Nicolas Dupont-Aignan

Extrait :

12. Maintenir et rénover le réseau ferroviaire traditionnel plutôt que d’investir dans des projets délirants à la rentabilité douteuse.

Source : https://2022nda.fr/projet/equilibre-territoire-monde-rural/
9. Maintien du réseau ferroviaire traditionnel et des arrêts dans toutes les gares
Source : https://2022nda.fr/wp-content/uploads/2021/11/CP-AMF.pdf

 

Nathalie Arthaud

Aucun programme disponible n’indique une proposition dans le transport / ferroviaire à ce jour (07/03/2022)

Si vous disposez d’une source n’hésitez pas à me contacter sur les réseaux.

 

Jean Lassalle

Aucun programme disponible n’indique une proposition dans le transport / ferroviaire à ce jour (07/03/2022)

Si vous disposez d’une source n’hésitez pas à me contacter sur les réseaux.